La journée de la branche


Après quelques jours de « canicule bretonne » (je sais bien que ces deux mots peuvent vous paraître antinomiques…

et fera sans doute rire sous cape les parisiens ou les lyonnais !), nous avons profité de la fraîcheur, voire même de la pluie matinale, pour faire un grand nettoyage du terrain, à l’aide d’un gigantesque broyeur, dans lequel toutes les branches des arbres coupés ou élagués ont pu être réduites en broyat, savamment appelé BRF (Bois Raméal Frangmenté).

En plus de la satisfaction d’avoir un terrain bien dégagé, le BRF est très utile pour nos cultures ! En effet, les premiers essais de la technique BRF remontent aux années 1970 où quelques chercheurs québécois ont eu cette idée. Renouvelés avec toutes sortes de cultures et sous différents climats, les résultats de ces essais semblent très encourageants : importante production d’humus, amélioration très nette de la structure des sols, rendements accrus avec des effets prolongés sur trois ans, importante réduction des besoins en eau, moins de désherbage, de maladies et de ravageurs…

En fait, tout se passe comme si on reproduisait, en les accélérant, les processus en œuvre dans la formation de l’humus forestier.

Grâce à l’aide efficace des amis, l’opération a été rondement menée,

UN GRAND MERCI à eux pour leur contribution !

J’en connais qui ne vont pas faire de vieux os ce soir :-)!

0
75 Vues

vel, libero. at efficitur. elementum amet,
0